Vous inspirer à aller plus loin

L'histoire de Samuel Trenson : "Le chemin qui mène vers la liberté"

L'histoire de Samuel Trenson : "Le chemin qui mène vers la liberté"

Je m’appelle Samuel, j’ai grandi dans le nord de la France et je suis issu d’une famille de Témoins de Jéhovah. J’ai été élevé avec une notion de Dieu, j’avais cette image d’un Dieu en colère, susceptible de me détruire si je ne suivais pas ses règles, imposées par le biais de l’organisation des Témoins de Jéhovah. De nature plutôt extraverti, je me suis très vite senti étouffé… J’avais une telle soif de liberté, mais la haine et la colère se sont emparées de moi contre ce Dieu-là.

Le prix de la liberté
Les rapports avec mon père étaient très conflictuels, il me disait souvent des mots durs, des paroles violentes et blessantes, qui allaient marquer mon identité pour un bon nombre d’années. La rébellion s’est emparée de mon cœur, doucement mais sûrement, et alors en âge de me défendre, je tournais les poings contre mon père et je quittais la maison parentale dans le sang et les larmes, recouvert de honte et de culpabilité. Je m’emparais violemment de cette liberté tant désirée. Une cigarette, un premier joint, un verre d’alcool, un premier flirt… j’entrais dans une spirale infernale et ma vie s’est dégradée au fil des années. Le vide était si grand… toujours plus grand et ma soif devenait insatiable ! Je n’étais jamais satisfait, il m’en fallait toujours plus et la sangsue qui était dans mon cœur criait : « DONNE, DONNE ». Parfois, au gré d’une soirée bien arrosée ou d’une histoire sans lendemain, j’avais comme la sensation de toucher le bonheur du bout des doigts, mais il m’échappait toujours.

1-2-3 tentatives de suicide
Je n’étais pas heureux, pire, la dépression sommeillait… Des pensées m’envahirent, des pensées terribles, incontrôlables, des pensées de meurtres. Ce fut comme un tourment permanent, avec des angoisses profondes qui surgissaient, au point de devenir invivables. On me prescrit d’urgence de lourds traitements anxiolytiques, comme pour calmer un éléphant. À l’aube de mes 29 ans, suite à une déception amoureuse, je passais à l’acte et tentais de me suicider. J’ai avalé ma tablette de médicaments avec de l’eau de Javelle. Deux autres tentatives ont suivi, aussi violentes l’une que l’autre. « Bizarrement », j’y ai survécu. Je me noyais et j’avais besoin de secours.

Ce fût le commencement de mes questions existentielles : Quelle est la véritable religion ? Où est Dieu dans tout ça ?

A suivre sur https://mystory.me/story/samueltrenson/

Samuel

► Découvrez d'autres témoignages sur MyStory.me !

► ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAÎNE YOUTUBE !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider