Vous inspirer à aller plus loin

Surmonte le mal par le bien ! (211)

Surmonte le mal par le bien !  (211)
Un pasteur vit un jour, venir à lui l’un des anciens de la paroisse. Celui-ci lui confia que la nuit précédente, le journalier Louis s’était introduit dans le jardin du presbytère et y avait volé une grosse corbeille de pommes. Le voleur avait été vu par un témoin dont on ne pouvait mettre en doute la parole.
—Je vous remercie de cette communication amicale, répondit le pasteur.

Puis il fit chercher le journalier. Celui-ci arriva sans appréhension, car le pasteur l’employait constamment pour des travaux de diverses natures. Le pasteur se mit à causer avec une cordialité particulière avec Louis, à lui demander des nouvelles de sa famille, de chacun de ses nombreux enfants. Il en vint même à parler de pommes et demanda à notre homme s’il en avait une provision. Le journalier répondit que cette année-là ses pommiers n’avaient pas donné de fruits.
Alors, de l’air le plus naturel du monde, le pasteur de lui dire :
—Courez vite chez vous chercher un sac, nous le remplirons de pommes de mon jardin, c’est une surprise que je veux faire à vos enfants ! La rougeur montait au front du journalier. Mais ses refus embarrassés furent inutiles.
Il dut aller chercher le sac, et bientôt il descendit au jardin avec le pasteur. On aurait dit, à le voir marcher péniblement, en s’essuyant le front, qu’il avait du plomb dans les jambes.
Il fut procédé à une abondante cueillette, puis le sac fut rempli jusqu’en haut.
—Et maintenant, mon cher Louis, lui dit le pasteur, emportez cela, n’oubliez pas de saluer votre femme et vos enfants.
Le malheureux n’y tint plus. Plein de confusion, il se laissa tomber devant le pasteur et lui confessa sa faute.
Dès ce jour, ce fut un autre homme : son cœur fut ouvert à l’Évangile. De cette heure mémorable date sa conversion, une conversion dont je puis certifier la réalité : l’origine en fut la bonté touchante du pasteur. Ce n’est pas de ce dernier, c’est du journalier que je tiens l’histoire.
Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s’il a soif, donne-lui à boire ; car en agissant ainsi, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête, Romains 12 : 20.

Retrouvez notre chaîne du pasteur Jean-Louis Gaillard https://www.youtube.com/channel/UC7wQveCWdATVaDyXVprxj-A

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Peggy Polito Parfum du ciel

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider