Vous inspirer à aller plus loin

L'enchère finale !

L'enchère finale !
Le Baron X était un homme extrêmement riche. Il avait un seul fils. Il l’aimait par-dessus tout. Ce garçon était le centre de toutes les préoccupations de la famille. Le jeune homme grandit, entouré d’amour, et extrêmement gâté par sa famille et par la vie en général.
A l’adolescence, sa mère mourut des suites d’une longue maladie. Le père resta seul avec son fils. Monsieur X pleura sa femme, mais à partir de ce moment-là, il se donna entièrement à son rôle de père. Malheureusement, le fils tomba gravement malade et mourut lui aussi. Il avait à peine dix-huit ans.
Le Baron s’enrichit grandement parce que ses biens fonciers prirent énormément de valeur.
Le Baron X était un grand connaisseur d’art, et lors de ses nombreux voyages, grâce à ses gains dans l’immobilier, il avait acquis de grandes quantités d’œuvres d’art.
Des années après, le Baron X, mourut à son tour, il avait atteint un âge avancé.
Mais avant de mourir, il avait rédigé son testament en ayant donné des instructions très précises. Il voulait que ses œuvres d’art soient vendues aux enchères. Les enchères devaient être organisées dans la grande salle de réception de son château.
Beaucoup était intéressés, par cette vente.
La collection du Baron était connue non seulement en Angleterre mais aussi dans toute l'Europe. Il y en avait pour tous les goûts : des livres, des sculptures en marbre, des bronzes, des peintures de la Renaissance italiennes, des vases de grands orfèvres.
Le montant des œuvres était évalué à des milliards de livres.
Le jour des enchères, des experts se pressaient de toute l’Angleterre.
Le conservateur du prestigieux British Museum avait fait le déplacement.
Les œuvres d’arts étaient exposées dans tous les salons du manoir.
Une décoratrice était spécialement venue de Londres, pour mettre en valeur les œuvres d’Art.
Parmi elle, se trouvait une œuvre certes jolie, mais pas très significative. C’était une petite aquarelle peinte par un petit artiste local.
Elle représentait le portrait du fils bien-aimé du Baron.
Au moment de l’enchère, le commissaire-priseur frappa le marteau. Le silence se fit dans la salle. L’avocat lut l’extrait du testament. Le Baron X avait précisé que la première œuvre présentée devait être le portrait du fils bien-aimé.
Personne ne regarda l’œuvre. Bien sûr tout le monde attendait avec impatience le reste désenchéries. L’excitation était à son comble. Pourtant, un vieux serviteur se leva. Il avait connu le fils, il l’avait aimé et servi. Et pour ces raisons, il acheta la peinture pour moins d’une livre.
A la surprise générale, le commissaire-priseur arrêta la vente. Il demanda à l’avocat de lire un autre extrait du testament. Un grand silence régna dans la salle. L’avocat lut : "Quiconque achètera la peinture de mon fils recevra toute ma collection ».
La Parole de Dieu nous dit que : celui qui connaît le fils a la vie, celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.1 épître de Jean chapitre 5 : verset 12
L'épître de Paul aux Colossiens chapitre 2 : verset 20 nous dit :"Nous avons tout pleinement en Jésus-Christ ! Connaissez-vous le fils de Dieu ?

Retrouvez notre dernière vidéo "La cure d’âme est-elle biblique ? " du Pasteur Jean-Louis Gaillard Adresse : https://youtu.be/6qioX8D-rhw
sur sa chaîne : https://www.youtube.com/channel/UC7wQveCWdATVaDyXVprxj-A

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Rivers & Robots Still (Vol 1)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider